Stable / Inchangée

Saint-Christophe-et-Niévès

Religion

56.200Population

261 Km2Superficie

Lire le rapport
keyboard_arrow_down

homekeyboard_arrow_rightSaint-Christophe-et-Niévès

Le cadre juridique de la liberté religieuse et son application effective

Le préambule de la Constitution [1] dispose que la nation a été établie sur la base de la croyance en Dieu tout-puissant.

Selon la Constitution, chacun dispose de droits et libertés fondamentaux, comme la liberté de conscience, d’expression et d’association,[2] indépendamment de sa race, de son lieu d’origine, de sa naissance, de ses opinions politiques, de sa couleur de peau, de ses croyances ou de son sexe. Le droit à l’objection de conscience au service militaire est reconnu.

Nul ne peut se voir refuser le droit à la liberté de conscience, qui comprend la liberté de pensée et de religion, la liberté de changer de religion ou de croyance et de manifester ses croyances par le culte, l’enseignement, la pratique et l’observance de rites, individuellement ou collectivement, tant en public qu’en privé.

Chaque communauté religieuse a le droit, à ses frais, d’établir et de gérer ses propres établissements éducatifs.

Nul ne peut être contraint de prêter un serment contraire à ses croyances ou sa religion.

Incidents

Aucune violation de la liberté de religion n’a été signalée au cours de la période (2016-2018) faisant l’objet du présent rapport. Les relations entre les Églises et le gouvernement se sont améliorées parce qu’ils ont étroitement coopéré à la réhabilitation du pays après le désastreux ouragan Irma, ce qu’a souligné le Premier ministre Timothy Harris.[3] Le clergé, en coopération avec le Ministère des Affaires ecclésiastiques, a lancé un « appel à la prière », diffusé à la radio. Le Premier ministre a déclaré que c’était une initiative bienvenue et a félicité la communauté religieuse.

Perspectives pour la liberté religieuse

Au cours de la période faisant l’objet du présent rapport, il n’a pas été relaté de cas d’intolérance ou de persécutions injustes pour motifs religieux. Il n’y a pas de changement par rapport à la période précédente. Les perspectives d’avenir sont positives.

Notes de fin de texte / Sources

[1] Tous les articles cités proviennent de Saint Kitts and Nevis’s Constitution of 1983, constituteproject.org, https://www.constituteproject.org/constitution/St_Kitts_and_Nevis_1983.pdf?lang=en

[2] National Profiles Saint Kitts and Nevis, The Association of Religion Data Archives (ARDA), http://www.thearda.com/internationalData/countries/Country_189_6.asp

[3] “PM Harris commends church for its demonstrated leadership, prayers in ‘our time of need’’’,  St. Kitts & Nevis Observer, 21 septembre 2017, http://www.thestkittsnevisobserver.com/local-news/pm-harris-commends-church-for-its-demonstrated-leadership-prayers-in-our-time-of-need/

Qui sommes - nous?

Aide à l'Eglise en Détresse (AED) est un organisme de charité catholique rattaché directement au Saint Siège. Fondé en 1947, il soutient plus de 6 000 projets pastoraux dans plus de 140 pays chaque année. A travers ses trois pillliers que sont l'information, la prière et le partage, l'AED aide les chrétiens partout où ils sont persécutés, oppressés ou dans le besoin.