Des islamistes conduisent une camionnette dans la foule, tuant 15 personnes

homekeyboard_arrow_rightÉTUDE DE CASkeyboard_arrow_rightESPAGNE FR

ESPAGNE
ÉTUDE DE CAS

Août 2017

Un islamiste marocain de 22 ans, Younes Abouyaaqoub, a conduit un camion à grande vitesse à travers la foule, le long de Las Ramblas à Barcelone, tuant 15 personnes et en blessant plus de 120 autres. L’État islamique (Daech) a revendiqué la responsabilité de l’attentat.

Younes Abouyaaqoub a d’abord réussi à s’échapper, mais la police a pu tracer sa localisation. Trois jours plus tard, il a été abattu près de la ville de Subirats, à 50 km de Barcelone. À l’époque, il portait une fausse ceinture d’explosifs et on l’a entendu crier « Allahu Akbar».

Cette semaine-là, d’autres incidents violents ont eu lieu dans la région. La veille de l’attaque de Las Ramblas, une maison a été détruite par une explosion à Alcanar (dans la province de Tarragone). Selon la police, l’engin incendiaire fabriqué sur place était destiné à attaquer l’emblématique cathédrale de la Sagrada Familia, de Gaudi, à Barcelone. Le lendemain des atrocités de Las Ramblas, une voiture s’est encastrée dans un véhicule de police sur le front de mer, à Cambrils, toujours dans la province de Tarragone. Un des agresseurs a poignardé une femme. La police a tué cinq terroristes présumés. Les autorités espagnoles ont établi un lien entre ces événements et une cellule terroriste de 12 membres dirigée par l’imam militant Abdelbaki Es Satty.

Selon le rapport de 2016 sur la sécurité nationale espagnole, « le processus de radicalisation s’est accéléré » non seulement à Barcelone, mais aussi ailleurs en Catalogne, « et la communauté islamique se caractérise comme étant la plus radicale, avec plus de liens avec d’autres extrémistes en Europe ».

Après les attentats, jusqu’à 1000 musulmans ont défilé sur Las Ramblas avec une bannière indiquant « les musulmans contre le terrorisme ». Le grand rabbin de Barcelone, Meir Bar-Hen, a décrit l’Espagne comme une « plaque tournante de la terreur islamiste pour toute l’Europe ». Il a suggéré que les juifs émigrent en Israël parce que « l’Europe est perdue ».

Sources

Gencat.cat, 30 août 2017; Guardian, 22 août 2017; Independent, 20 août 2017; Sky News, 18 août 2017; Telegraph, 21 août 2017; La Vanguardia, 21 août 2017; Informe Anual de Seguridad Nacional 2016.

Qui sommes - nous?

Aide à l'Eglise en Détresse (AED) est un organisme de charité catholique rattaché directement au Saint Siège. Fondé en 1947, il soutient plus de 6 000 projets pastoraux dans plus de 140 pays chaque année. A travers ses trois pillliers que sont l'information, la prière et le partage, l'AED aide les chrétiens partout où ils sont persécutés, oppressés ou dans le besoin.