Des musulmans chiites bombardés par des extrémistes sunnites

homekeyboard_arrow_rightÉTUDE DE CASkeyboard_arrow_rightAFGHANISTAN FR

AFGHANISTAN
ÉTUDE DE CAS

Avril 2018

Un kamikaze de l’État islamique (Daech) a ciblé des musulmans chiites qui se rassemblaient dans un centre d’inscription électoral de la capitale, Kaboul, tuant au moins 57 personnes, dont 22 femmes et huit enfants, et en blessant plus de 100 autres. Une famille de six personnes a également été tuée ce jour-là lorsque leur véhicule a heurté une voiture piégée près d’un autre centre de vote de la ville de Pul-e-Khumri (dans la province de Baghlan).

Une déclaration de l’ONU condamnant l’attentat de Kaboul a confirmé qu’un certain nombre d’incidents violents s’étaient produits dans des centres d’enregistrement et que la bombe avait explosé dans un quartier de Dasht-e-Barchi, essentiellement peuplé de chiites, dans l’ouest de la ville. Le président afghan Ashraf Ghani a tweeté : « Je condamne les attentats terroristes odieux de Kaboul et Pul-e-Khumri ».

Fin décembre 2017, au moins 41 personnes ont été tuées et plus de 80 ont été blessées lors d’un attentat-suicide perpétré contre un centre chiite à Kaboul.

Les attentats ciblant la communauté musulmane chiite ne sont pas limités à l’Afghanistan ou même au Proche-Orient. À Quetta, au Pakistan, où de nombreux attentats ont été commis par des terroristes sunnites contre des chiites, des agresseurs non identifiés ont tué cinq membres de la communauté musulmane chiite hazara. La fusillade a eu lieu en octobre 2017. Des attaques continues ont repoussé la communauté dans deux enclaves fortement protégées en périphérie de la ville.

Sources

US News, 22 avril 2018; ABC 7NY News, 22 avril 2018; Al Jazeera, 22 avril 2018, 9 octobre 2017; BBC News (web), 28 décembre 2017; New English Review, 11 mai 2018; UN Assistance Mission in Afghanistan, 22 avril 2018; Telegraph, 22 avril 2018; France 24, 22 avril 2018.

Qui sommes - nous?

Aide à l'Eglise en Détresse (AED) est un organisme de charité catholique rattaché directement au Saint Siège. Fondé en 1947, il soutient plus de 6 000 projets pastoraux dans plus de 140 pays chaque année. A travers ses trois pillliers que sont l'information, la prière et le partage, l'AED aide les chrétiens partout où ils sont persécutés, oppressés ou dans le besoin.