Des extrémistes tuent 29 pèlerins chrétiens coptes

homekeyboard_arrow_rightÉTUDE DE CASkeyboard_arrow_rightEGYPTE FR

EGYPTE
ÉTUDE DE CAS

Mai 2017

Des islamistes abattent 29 chrétiens coptes – dont des enfants – qui avaient refusé de se convertir à l’islam. Les pèlerins étaient en route pour le monastère Saint Samuel le Confesseur, à Maghagha dans la province de Minya en Égypte, quand leurs véhicules ont été arrêtés par des hommes armés et masqués. Les extrémistes ont ordonné aux pèlerins de descendre des véhicules un par un et ont insisté pour qu’ils renoncent à leur foi.

Minas Habib, âgé de 10 ans, a décrit ce qu’il a vu : des islamistes armés qui ont tué son père et beaucoup de passagers du camion dans lequel ils voyageaient. Il a dit : « Ils ont demandé à mon père de s’identifier, puis lui ont dit de réciter la profession de foi musulmane. Il a refusé, disant qu’il était chrétien. Ils ont tiré sur lui et sur tous ceux qui étaient avec nous ». Minas et son frère ne savent pas pourquoi ils n’ont pas été tués, alors que beaucoup d’autres enfants du groupe de pèlerins ont été abattus.

L’État islamique (Daech) a revendiqué la responsabilité du massacre. Minas a déclaré à l’agence Reuters que 15 hommes armés avaient effectué le massacre. Il a déclaré : « Ils avaient des accents égyptiens comme nous et étaient tous masqués, sauf deux d’entre eux. Ils nous ressemblaient et n’avaient pas de barbe ».

Les attaques commises par des groupes d’islamistes en Égypte ne se sont pas limitées aux chrétiens. Le 24 novembre 2017, au moins 235 personnes ont été tuées quand quelque 25 terroristes ont fait exploser leurs bombes et tiré des coups de feu dans une mosquée soufie bondée, près de la côte du Sinaï égyptien. Aucun groupe n’a formellement revendiqué la responsabilité de l’attaque, mais un terroriste a été vu tenant un drapeau de l’État islamique (Daech).

Sources

The National (UAE), 26 mai 2017; Reuters, 20 juin 2017.

Qui sommes - nous?

Aide à l'Eglise en Détresse (AED) est un organisme de charité catholique rattaché directement au Saint Siège. Fondé en 1947, il soutient plus de 6 000 projets pastoraux dans plus de 140 pays chaque année. A travers ses trois pillliers que sont l'information, la prière et le partage, l'AED aide les chrétiens partout où ils sont persécutés, oppressés ou dans le besoin.